Fatawa contre le Foot

Publié le par L-Philosophie

31876 1324576596554 1295047639 30882461 5617632 n



Voila une Fatawa saoudienne le Vatican musulman  contre le Foot

Vous pouvez vraiment vous marrer


Leur conclusion finale Voilà les règles et principes que des jeunes gens de bonne moralité doivent suivre pour ne pas risquer d’imiter les hérétiques et polythéistes lorsqu’ils jouent au football. L’Enfer est promis à ceux qui meurent après avoir joué au football selon les règles des pays hérétiques, à la tête desquels il y a l’Amérique.


Au nom de Dieu miséricordieux et bienveillant :

1. Jouez au football sans délimiter le terrain par quatre lignes, car c’est là une règle internationale inventée par les hérétiques.

2. La terminologie internationale utilisée par les hérétiques et les polythéistes, avec ses expressions comme "faute", "penalty", "corner", goal", "sortie", etc. devrait être abandonnée et ces mots ne devraient jamais être prononcés. Quiconque les prononce devrait être puni, réprimandé et exclu de la partie. On devrait lui dire publiquement "Tu as imité les hérétiques et les polythéistes et c’est interdit."

3. Ne criez pas "faute" et n’arrêtez pas la partie si quelqu’un tombe et se foule un poignet ou une cheville, ou si la balle touche sa main, et ne donnez pas un carton jaune ou rouge à quiconque est responsable de la blessure ou du tacle. L’action doit être jugée selon les lois de la charia [4] qui régissent les fractures et les blessures. Le joueur blessé doit invoquer les droits que lui accorde la charia conformément au Coran, et vous devez témoigner en sa faveur que l’autre joueur lui a fait mal exprès.

4. Ne suivez pas les habitudes des hérétiques, des juifs, des chrétiens et particulièrement des Américains malfaisants concernant le nombre de joueurs. Ne jouez pas avec 11 joueurs, mais utilisez-en plus ou moins.

5. Jouez vêtus de vos vêtements habituels ou de vêtements qui leur ressemblent, mais pas avec des shorts colorés et des maillots portant un numéro, car les shorts et les maillots ne sont pas des vêtements musulmans. Ce sont des vêtements d’hérétiques et d’occidentaux, et prenez garde à ne pas imiter leur mode.

6. Si vous remplissez les conditions précédentes et que vous avez l’intention de jouer au football, jouez pour fortifier votre corps, pour le rendre plus apte au combat pour Dieu et pour le préparer aux luttes du jihad. Le football n’est pas pour passer le temps ou pour se réjouir d’une soi-disant victoire.

7. Ne limitez pas la durée du jeu à 45 minutes, qui est la durée officielle des juifs, des chrétiens et de tous les pays hérétiques et athées. C’est là la durée utilisée par les équipes qui se sont écartées de la voie droite. Vous devez vous distinguer des hérétiques et des corrompus et ne leur ressembler en rien.

8. Ne divisez pas une partie en deux mi-temps. Jouez plutôt en une mi-temps ou trois mi-temps, pour bien marquer votre différence avec les hérétiques, les polythéistes, les corrompus et les désobéissants.

9. Si aucune des deux équipes ne bat l’autre (ou "gagne", comme on dit) et qu’aucune ne met le ballon entre les poteaux, n’ajoutez pas du temps additionnel ou des tirs au but jusqu’à ce qu’une équipe gagne. Quittez plutôt le stade, car gagner grâce à du temps additionnel ou des tirs de penaltys constitue le summum de l’imitation des hérétiques et des règles internationales.

10. Au jeu de football ne nommez pas d’arbitre, car il n’y en a pas besoin lorsqu’on s’est débarrassé des règles internationales concernant les fautes, les penaltys, les corners, etc. Sa présence constituerait une imitation des hérétiques, des juifs et des chrétiens, et un respect des règles internationales.

11. Il ne devrait pas y avoir de spectateurs pour vous regarder jouer. Car si vous êtes là pour l’amour du sport et la fortification de votre corps comme vous le prétendez, pourquoi quelqu’un vous regarderait-il ? Vous devriez les inviter à se joindre à vous pour votre mise en forme et votre préparation au jihad, ou leur dire : - « Allez et faites du prosélytisme, faites la chasse aux actes moralement condamnables sur la place publique et dans la presse, et laissez nous à notre préparation physique. »

12. Lorsque vous avez fini de jouer au football, ne parlez pas de votre partie en disant « Nous avons été meilleurs que nos adversaires » ou « Untel joue bien », etc. Occupez-vous plutôt de vos corps, de leur force et de vos muscles, et dites « Nous n’avons fait que nous entraîner à courir, à attaquer et à battre en retraite, et à nous préparer au jihad au nom de Dieu. »

13. Vous devriez cracher au visage de quiconque met le ballon entre les poteaux, puis court trouver ses amis pour que ceux-ci le suivent et le prennent dans leurs bras, comme le font les joueurs en Amérique ou en France ; et vous devriez le punir et le réprimander, car quel rapport y a-t-il entre se réjouir ou s’embrasser et le sport que vous pratiquez ?

14. Vous devriez utiliser deux poteaux au lieu de trois barres de bois ou d’acier délimitant l’espace où il faut mettre le ballon, en enlevant la barre transversale pour ne pas imiter les hérétiques, et pour refuser complètement le despotisme des règles internationales du football.

15. Ne remplacez pas un joueur qui ne peut plus jouer par un autre, car c’est là une pratique des hérétiques d’Amérique et d’ailleurs.

Voilà les règles et principes que des jeunes gens de bonne moralité doivent suivre pour ne pas risquer d’imiter les hérétiques et polythéistes lorsqu’ils jouent au football. L’Enfer est promis à ceux qui meurent après avoir joué au football selon les règles des pays hérétiques, à la tête desquels il y a l’Amérique.

Commenter cet article

aladin 13/06/2010 23:32


l'arabie saoudite lançe une fetwa contre le football alors qu'elle depense des milliards a entretenir une équipe de foot. Arretez vos délires (le racisme rend idiot, parait-il ,)

samedi 29 mai 2010 - 20h04 L'Espagne a connu des difficultés samedi en Autriche pour se défaire en match amical de l'Arabie Saoudite. Fernando Llorente a donné la victoire aux champions d'Europe
(3-2) en marquant de la tête dans les arrêts de jeu.