Muslims Against Sharia (MASH) : Des musulmans anti-fascistes

Publié le par L

Muslims Against Sharia (MASH) : Des musulmans anti-fascistes

MASH  

Muslims Against Sharia (Musulmans contre la charia) (MASH) est un mouvement de musulmans authentiquement "modérés" fondé et dirigé par l'américain Khalim Massoud. Cliquer ici pour visiter leur site Internet, sur lequel je blogue à l'invitation de Mr Massoud.

Le terme "modéré", s'agissant des musulmans, est passablement galvaudé; des islamistes comme CAIR, Tariq Ramadan et d'autres s'en revendiquent parce qu'ils réfutent le djihad violent, mais ils poursuivent néanmoins les mêmes objectifs - la suprématie de l'islam et l'application de la charia -, par des moyens plus sournois. Ce sont des faux "modérés".

MASH a produit un Manifeste (lire la version française) expliquant les principes de la réforme qu'ils promeuvent, ainsi qu'un coran anti-fasciste expurgé de tous ses versets problématiques. Khalim Massoud propose en outre une grille de critères permettant de classer un musulman dans la catégorie "radical" ou véritable  "modéré" (anti-fasciste) (voir le tableau ci-dessous).

MASH se distingue des "faux" modérés en ce qu'ils reconnaissent résolument que l'islam lui-même, dans ses textes et ses enseignements, est la source du fanatisme islamique, de violations des droits humains et du terrorisme, et qu'un islam pacifié ne pourra pas advenir tant que les musulmans eux-mêmes - ainsi que nombre de soi-disant "progressistes"  chez nous (lire Wafa Sultan à ce sujet) -   refuseront d'aborder de front cette réalité désagréable. MASH plaide pour l'abolition pure et simple de la charia et la répudiation des versets du coran qui incitent à la haine, à la violence, à l'intolérance et à la discrimination à l'encontre des non musulmans. Ils dénoncent la doctrine de la suprématie islamique comme étant tout aussi répugnante que celle de la suprématie aryenne. Ils acceptent que les non musulmans et les ex-musulmans critiquent l'islam et son prophète, au nom de la liberté d'expression et de la supériorité de la rationalité sur la colère et la violence.  Voici l'invitation qu'ils ont lancée à leurs coreligionnaires partout dans le monde (publiée en 9 langues) :

MASH_freres

Khalim Massoud a accepté de m'accorder une entrevue exclusive. S'il y a des questions que vous aimeriez que je lui pose, je vous invite à les proposer par courriel (cliquer sur Me contacter dans le haut de la colonne de droite). Je publierai sur cette page une version française de l'entrevue (sans dévoiler l'identité de ceux parmi vous qui m'auront suggéré des questions), ainsi que la version originale anglaise.

Dans une entrevue publiée en 2008 dans  Front Page Magazine, Mr Massoud a présenté la grille d'analyse qu'il a élaborée pour nous permettre de distinguer les anti-fascistes de l'islam des musulmans radicaux. Notez qu'il reconnaît que cet outil est imparfait et peut être amélioré. En voici une traduction :



SUJET

RADICAL

MODÉRÉ

 

 

 

Antisémitisme

Oui

Non

 

 

 

Califat

Pour

Contre

 

 

 

Critique de l’islam

Non

Oui

 

 

 

Tromper les non musulmans

Oui

Non

 

 

 

Démocratie

Contre

Pour

 

 

 

Dhimmitude pour les non musulmans

Pour

Contre

 

 

 

Tous les actes et dires de Mahomet selon le hadith étaient nobles et dignes d’émulation

Oui

Non

 

 

 

Liberté de conscience et de religion

Contre

Pour

 

 

 

Égalité des sexes

Contre

Pour

 

 

 

Dhijad

Pour

Contre

 

 

 

Réforme islamique

Contre

Pour

 

 

 

Suprématie islamique

Pour

Contre

 

 

 

Israël

Contre

Pour/ Neutre

 

 

 

Le coran prévaut sur la constitution

Oui

Non

 

 

 

Réaction à la critique de l’islam ou de Mahomet

Colère/Violence

Rationalité/Absence de réaction

 

 

 

Égalité des religions

Contre

Pour

 

 

 

Charia

Pour

Contre

 

 

 

Terrorisme

Pour/ Neutre

Contre

 

 

 

Théocratie

Pour

Contre

 

 

 

Droits humains universels

Contre

Pour

 

 

 

Emploi de termes comme « terrorisme islamique » ou « islamofascisme »

Refuse

Accepte

 

 

 

Dissimuler le terrorisme

Oui

Non

 

 

 

Rédigé le 09/09/2009 dans Charia, Islam, Suprématisme islamique, USA | Lien permanent



Commenter cet article